Cedric Gavel, portrait d’un ingénieur chez Arcellor

Cedric Gavel, portrait d’un ingénieur chez Arcellor

Une ascierie par Cedric Gavel

Chef de projet au sein du service “Études et Travaux Neufs”, Section Aciérie pour ArcelorMittal à l’Usine de Dunkerque, depuis 2015, Cedric Gavel a pris part à de nombreux projets au cours de sa carrière.
Chargé de superviser les projets liés à la section Aciérie, Cedric Gavel est responsable d’une équipe d’une dizaine ou quinzaine de personnes, selon le projet en cours et dirige une équipe constituée de consultants, pour la plupart extérieurs. Depuis 2015, les projets qui lui sont confiés sont principalement à dominante électrique, mais il dirige également des projets pluridisciplinaires (génie civil mécanique, électrique, automatisme), à multi-compétences.
Lors de ces projets, Cedric Gavel a pour objectif de définir des solutions à mettre en place pour réaliser les travaux. Pour cela, il rédige les dossiers ainsi que des spécifications techniques qui sont envoyées aux fournisseurs pour chiffrages afin de déterminer les achats nécessaires. Il effectue aussi le suivi et la supervision des travaux pour assurer la sécurité des équipes ainsi que les coûts et délais de réalisation des travaux.

Cedric Gavel : formé en France et au Royaume-Uni


Après un BTS Électronique Mention Anglais, Cedric Gavel poursuit ses études supérieures en école d’ingénieur entre 1992 et 1995 à Lille et obtient son diplôme d’Ingénieur HEI à Lille, Option Courant Fort.
En 1996, il part en Angleterre pour effectuer une année d’études pour un Master de Science en « Electronic Control Engineering », équivalent au Génie Electrique en France à l’Université de Salford en Grande-Bretagne, il devient d’abord programmeur pendant plus d’un an pour un projet de refonte du système de supervision de l’usine Huntsman Tioxide à Calais.
Cedric Gavel fait ses débuts au sein de la Société Groupe Baron Industrie à Calais où il devient programmeur au sein d’un projet de refonte du système de supervision de l’usine Huntsman Tioxide à Calais. Suite à cette première expérience, il devient chef de projet pour la refonte d’un programme automate. Ingénieur d’affaires et intégrateur en automatisme, supervision et électricité industrielle pour INFAUTELEC (Société Groupe Baron Industrie), Cedric Gavel conduit déjà des projets industriels à dominante électrique. Il devient par la suite consultant en ingénierie au sein de la même société, ayant pour mission de définir les budgets, le matériel, rédiger les cahiers des charges et suivre les avancées des travaux, notamment.

Cedric Gavel se rapproche d’ArcellorMittal


Après près de 7 ans au sein du Groupe Baron Industrie, il devient chargé d’affaires au sein de la société AKKA Ingénierie Process, où il effectue une mission dont le client est ArcelorMittal.
Il trouve sa place au sein de l’usine ArcelorMittal en 2006 en tant que Responsable maintenance électrique, zones des convertisseurs et de la métallurgie secondaire à l’aciérie.
En 2011, il effectue une nouvelle mission au sein de la société comme Manager Opérationnel de Maintenance où il supervise 19 électriciens et mécaniciens de jour, puis devient en 2015 Chef de Projet dans le service “Études et Travaux Neufs” de la section Aciérie au sein de la société.
Cedric Gavel travaille essentiellement sur des projets à dominante électrique,mais gère depuis quelques années des projets multi-compétences.
Parmi les projets importants qu’il a pu réaliser, Cédric Gavel cite la gestion d’un projet d’installation d’une meuleuse de brame dans le respect du budget s’élevant à 1,8M€ ainsi que le respect des délais d’installation.

Cedric Gavel : credo polyvalence


Cedric aime avant tout la polyvalence de son poste : Technique, gestion de budget, gestion et recrutement des consultants, négociations, planning et souhaite poursuivre son activité de chef de projet. Dans son travail, Cedric Gavel est présent durant les différentes phases du projet : avant-projet sommaire, avant-projet détaillé ou lors de la phase d’exécution. Durant ces phases, il participe aux pré-études et détermine le budget afin de monter un dossier qui est présenté à la direction en vue d’obtenir les crédits. Il aime aussi l’autonomie que lui offre son métier dans la gestion de son équipe.
Il partage également les valeurs de la société ArcelorMittal dans leur engagement pris pour l’accueil des réfugiés ukrainiens. Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ArcelorMittal a établi un partenariat avec l’Unicef en doublant les dons faits par les employés pour que chacun puisse aider la population ukrainienne.

Cedric Gavel impliqué dans la logique RSE


L’entreprise a aussi décidé d’agir pour accueillir les réfugiés issus des usines du groupe.
La société ArcelorMittal s’engage aussi sur le plan environnemental pour les réductions des émissions de CO2.
Son projet en cours est né pendant le confinement, en 2020, et s’inscrit dans la démarche de réduction des émissions de CO2 du groupe. Il s’agit d’un projet de décarbonation du site ArcelorMittal de Dunkerque. Il consiste à la création d’un Parc à Matières et donc un doublement des capacités. L’objectif étant de permettre à l’Aciérie d’enfourner plus de ferrailles et en conséquence moins de fonte pour une même quantité d’Acier produit. Pour répondre à ce besoin, Cedric a travaillé avec un confrère lors de la crise sanitaire du COVID-19 et du confinement en 2020. Tous deux ont réalisé une dizaine de Spécifications techniques (ST) qui ont permis d’aboutir à la solution qui a été mis en place pour le projet en cours. Dans ces spécifications, on trouve la création d’infrastructures de distribution électrique, d’une plateforme Génie Civil, l’aménagement de la zone d’accueil des camions, la création de routes…
L’ensemble de ces solutions permet d’atteindre l’objectif et ainsi de réduire les émissions en CO2, car la production d’une tonne de fonte émet 1,8 tonne de CO2.


Expert dans les sujets à dominante électrique et particulièrement dans l’électricité basse tension, inférieur à 1000 volt, Cedric aime découvrir différents domaines et a pu s’épanouir lors de la gestion de projets pluridisciplinaires en apprenant sur le Génie Civil, les Voiries et Réseaux Divers (VRD) ou en mécanique.
Dans son temps libre, Cedric aime à la photographie et s’adonne à l’apiculture après avoir suivi une formation d’un an au sein d’un lycée horticole pour se consacrer pleinement à ses 4 ruches d’abeilles noires. Il a pu augmenter ses capacités dans le domaine et peut récolter son miel, 2 fois par an.

Retrouvez plus d’informations sur Cedric Gavel : https://copainsdavant.linternaute.com/p/cedric-gavel-20934992

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.