Yassine Yakouti, avocat dans l’âme

Yassine Yakouti, avocat dans l’âme

Yassine Yakouti, l'avocat des causes ardues

Yassine Yakouti, 40 ans, a grandi dans un milieu ouvrier dans la ville d’Antony, dans les Hauts-de-Seine. Lorsqu’il a rejoint un cabinet d’avocats parisien, il a dû apprendre à s’adapter à un monde très différent du sien et très éloigné des normes sociales et culturelles de ses futurs pairs. Entre ses études, il a dû porter une casquette d’avocat et travailler au noir comme chauffeur routier… malgré cela, il est aujourd’hui titulaire d’une maîtrise en droit (droit commercial) de l’Université de Paris-Sud, ainsi que de deux doubles diplômes de la Faculté de commerce.

En tant que jeune avocat, il a participé à un concours oratoire. Après avoir remporté le concours, il est devenu secrétaire de la conférence et a réalisé que la porte du succès lui était ouverte. S’étant plaint auparavant du traitement injuste réservé aux jeunes comme lui, qui manquaient de relations et d’influence parmi les enfants de bonne famille, il a enfin pu rencontrer l’élite dans… les bars de Paris.

En fin de deuxième année de droit, Yassine Yakouti travaillait en tant que chauffeur poids lourd pour subvenir à ses besoins, permis qu’il a par la suite obtenu, mais ce n’est pas le plus important. En effet, grâce à ce travail, il a fait la rencontre d’un jeune homme, Thibault Guilluy, qui aujourd’hui est Haut-Commissaire aux entreprises solidaires. C’est ce dernier qui l’avait introduit auprès de sa sœur avocate afin qu’il décroche un stage prestigieux dans une grande entreprise d’entre-temps. A son époque, il n’y avait pas vraiment de réseaux sociaux, seule la chance souriait aux plus investis.

Yassine Yakouti : pas de réseau ; mais un cerveau !

Yassine a pu utiliser ses contacts pour prouver sa valeur et se frayer un chemin dans le monde des affaires. Il s’est vu confier des affaires de plus en plus importantes. Il s’est d’abord spécialisé dans les fusions et acquisitions, mais s’est ensuite tourné vers le droit pénal.

Confiant, persuader par sa force et ses premiers succès, il a fondé le cabinet d’avocats Yassine Yakouti en janvier 2011 pour aider les jeunes de tous horizons, comme lui. Il s’est déjà fait un nom en représentant des clients prestigieux et en acceptant des affaires très médiatisées. Ambitieux depuis l’époque où il était étudiant, il admet s’être “donné une chance” d’atteindre une telle renommée. Grand admirateur de Jacques Verger, surnommé “l’avocat de la terreur”, en janvier 2020, Mr Yakouti a été élu avocat pour apporter “expérience, jeunesse, dynamisme et efficacité” à diverses institutions.

Ces dernières années, le nom de Yassine Yakouti est apparu régulièrement dans les médias . Il est devenu célèbre après un scandale impliquant une bagarre entre les rappeurs Booba et Karis dans une boutique hors taxes de l’aéroport d’Orly à Paris. Yassine a défendu Karis, affirmant que “la famille de Booba” était responsable. Ensuite, en 2020, lorsque Kariis a de nouveau été inculpé, ses avocats ont de nouveau dû intervenir dans les médias. Il y a en effet eu une histoire avec le rappeur lorsqu’il a refusé de quitter la compagnie dans les rues de Cannes.

Yassine Yakouti a mis à profit son expérience pour traiter un autre cas qui lui tient à cœur : la question de la surveillance d’un employé d’IKEA par un cadre. Au final, les cadres ont été condamnés et les travailleurs ont gagné leur procès.

Depuis 2017, il défend le député LREM Mujid El Gelab, qui a été condamné pour avoir frappé le socialiste Boris Faure au crâne avec un casque, ce qui a entraîné son admission dans le service de soins intensifs. Le prévenu a avoué, mais a condamné l’insensibilité de la victime et surtout les insultes racistes qui l’ont motivée. Le procès, initialement prévu pour octobre 2021, a été reporté en avril 2022.

En 2019, Yacine Yakouti a défendu au tribunal les frères Furman, des trafiquants de drogue accusés d’avoir financé un marché de la drogue en Bretagne. Il est devenu célèbre lors d’un procès, lorsqu’il a quitté le tribunal pour protester contre des écoutes téléphoniques non autorisées pendant l’interrogatoire de son client. Finalement, les deux frères ont réussi à obtenir un acquittement partiel.

Yassine Yakouti et l’Hyper Casher

Fin 2020, le barreau a demandé à Yassine Yakouti d’aider l’avocate Samia Maktouf à représenter les victimes de l’attentat de l’Hyper Casher. Eh bien ! Puisque Samia Maktouf recevait des menaces de mort, il a été demandé à ce dernier de représenter le barreau et d’aider ses collègues.

Yassine Yakouti était également en contact avec des personnages clés du gang de Paris et a comparu devant le tribunal en leur nom. Inspiré par l’exemple de Jacques Verges, il estime que chacun a le droit de se défendre et de faire respecter ses droits.

Le droit pénal représente aujourd’hui pour Yassine Yakouti, la profession qui lui procure la plus grande des satisfactions. Derrière ce qui semble être parfait se cachent des imperfections, des défauts et des faiblesses. Parler aux gens et apprendre à connaître l’autre côté de l’histoire, c’est ce qu’il y a de mieux dans le métier d’avocat pénaliste”, dit-il.

Yassine Yakouti ambitionne de devenir un jour l’un des plus grands avocats pénalistes de son pays et de son continent en plus du porte-étendard des 30 000 Chevaliers noirs de la capitale. C’est un exemple à suivre.

Plus d’infos sur Yassine Yakouti : https://www.grands-avocats.com/avocats/yassine-yakouti/

Yassine Yakouti sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/yassine-yakouti-081a72b9/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.